google2dffe4048af42c4e.html google2dffe4048af42c4e.html
288 portraits du Roi défunt de Thaïlande Bhumibol Adulyadej
Le portrait du Roi: un genre particulier dans l'Art
Images sur mon Facebook:
HM Bhumibol Adulyadej, Rama IX,ภูมิพลอดุลยเดช (panneaux)

HM Bhumibol Adulyadej, Rama IX, ภูมิพลอดุลยเดช (détails)

Par le mythe fondateur des arts plastiques, les Grecs anciens situaient l'origine de la peinture et de la sculpture au portrait. Pline l'Ancien raconte, dans son Histoire Naturelle (XXXV, 151) que la fille d'un potier de Corinthe, Butadès de Sicyone, voulant garder un souvenir de son bien-aimé en partance pour l'étranger, trace au charbon de bois l'ombre de son profil projeté sur une muraille par la lumière d'une lanterne. Puis, son père applique de l'argile à l'intérieur de ces traits, et fait cuire ce profil de terre.

L̢۪Empereur Rodolphe II par Giuseppe Arcimboldo
L'Empereur Rodolphe II par Giuseppe Arcimboldo

L'art du portrait en général est un genre qui témoigne d'un intérêt pour les Eux, les Uns et les Autres et pour un individu plus particulièrement, celui de représenter un visage en tant qu'expression de l'identité de l'être et du par-être.
Le portrait en tant qu'oeuvre d'art perpétue la mémoire de l'image d'une personne pouvant lui assurer une postérité et lui permettre une certaine manière de survivre dans un au-delà de sa vie.
Le portrait du Roi a un statut singulier dans l'art. Il impose d'une part la ressemblance physique au modèle vivant, il doit être un miroir du Roi, ce qui assujettit les capacités d'innovation artistique du portraitiste. D'autre part, le portrait du Roi se doit d'être une représentation idéalisée du souverain, donc du pouvoir, d'une personne auréolée de toutes les vertus. Et pour ces raisons, le portrait du Roi doit être un chef-d'oeuvre, un morceau de bravoure. Le portrait par Giuseppe Arcimboldo de l'empereur Rodolphe II déguisé en Vertumne et constitué d'assemblages de fruits et légumes symbolisant l'abondance et la jovialité au travers des saisons constitue le summum de l'art du portrait du Roi, l'équilibre judicieux entre la ressemblance et l'idéalisation.
Le Roi, en général, ne dispose pas du pouvoir de représentation que possède l'artiste. Ainsi, de tous temps, les Rois ont désigné et engagé des artistes de cour pour créer des représentations officielles royales de leur image et ainsi participer à la constitution de leur capital symbolique qui contribue à la légitimation de leur règne au sein d'une lignée aux attributs héréditaires. Il s'agit d'une investiture qui crée un rapport de relation privilégiée entre le Roi et l'artiste, le Roi commanditaire s'attribuant d'une certaine manière et partiellement le pouvoir d'un artiste en échange de contreparties financières et même d'anoblissement.

Un Roi pas comme les Uns, les Eux et les Autres...

Il était une fois un Roi pas comme les Uns, pas comme les Eux et pas comme les Autres. J'ai voulu vous conter son histoire, avec ses visages et leurs saisons, dans cette série de 288 portraits (+1 portrait composé avec 4 conditionnements alvéolaires à oeufs). Je travaille à partir de sources qui sont des instantanés capturés par des objectifs photographiques et retouchés par d'autres hommes que je décompose en formes simples et essentielles. Puis je les projette dans un espace à trois dimensions dans un certain point de vue sur des fonds colorés qui confèrent quelque fantaisie, sans aucun attribut ou accessoire.

Bhumibol Adulyadej, Rama IX, ภูมิพลอดุลยเดช
288 portraits de Sa Majesté le Roi de Thaïlande Bhumibol Adulyadej, Rama IX, ภูมิพลอดุลยเดช

Les artistes racontent aussi ou fabriquent des histoires avec des visages, des objets, des paysages. Souvent, ils fabriquent et racontent leur propre histoire avec des visages, des objets, des paysages qui leur sont familiers. Les artistes sont des conteurs et des raconteurs d'histoires, ce ne sont pas des historiens et ils travaillent sans avoir de repères chronologiques et se préoccupent peu de l'authenticité des faits et souvent fabriquent des sortes de "fictions" à partir de faits imaginaires ou réels. Ces histoires et ces "fictions" se juxtaposent au réel et parfois coincident avec ce réel en des points de vue concordants.
Ces histoires sont des images, des sortes d'instantanés, des morceaux fracturés de temps. Ces images, ces visages, ces objets, ces paysages ont aussi une histoire, et s’intègrent dans leur propre histoire.
Et les histoires ont elles aussi une histoire.
Une histoire, c’est une série d’évènements, de faits classés dans un ordre ou un désordre chronologique ou non chronologique. Les évènements, des faits, ce sont des points de vue.
Une histoire, c’est une série et un ensemble de points de vue.
Les Rois aussi fabriquent une histoire, les Rois créent des évènements, à partir de points de vue marquants, ils fabriquent leur propre histoire et ils fabriquent aussi l’histoire de leur pays.

Autres images des 288 portraits du Roi sur des conditionnements alvéolés pour 30 oeufs... (180 x 1440 cm) (48 images)
Choose your language / เลือกภาษาของคุณ